1. Home
  2. »
  3. Le Numérique
  4. »
  5. Économie numérique : 7 métiers d’avenir
Économie numérique :

Économie numérique : 7 métiers d’avenir

Grâce à la transformation numérique de la société, l’essor de l’économie numérique n’est toujours pas démenti. Les métiers se développent et de nouveaux apparaissent. Toutes les entreprises ont désormais besoin de personnels qui les aident à s’adapter au digital pour renforcer leur position sur leur secteur d’activité. Voici 7 métiers d’avenir dans le secteur de l’économie digitale qui vous garantissent de trouver facilement votre premier emploi.

1 – Les métiers liés au RGPD

Économie numérique – Depuis que le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) a été mis en place en 2018, toutes les entreprises ont dû s’adapter pour se mettre en conformité. Toutes les technologies de l’information utilisent des données personnelles qui sont devenues des éléments extrêmement précieux, donc à protéger.

L’ensemble des entreprises, quels que soient leurs modèles économiques, doit respecter le RGPD, de la plus petite TPE, à la plus grande multinationale, en passant par le commerce électronique et les start ups. Les offres d’emploi ont donc bondi dans ce domaine. Les grandes entreprises embauchent des personnes à temps plein pour s’assurer de la protection des données, alors que de plus petites entreprises passent par des consultants externes qui peuvent travailler en freelance ou en agence. 

Les postes concernent les techniciens, mais aussi de nombreux juristes qui doivent prévenir les litiges et les régler le cas échéant. 

2 – Les métiers liés à l’Intelligence Artificielle

Économie numérique – Nous ne sommes qu’au début de l’exploitation de l’intelligence artificielle. Pour une entreprise, accélérer sa transition numérique s’accompagne de processus qui permettent l’automatisation et l’exploitation poussée du digital. 

Les acteurs de l’économie numérique ont besoin de techniciens qui soient capables de développer l’intelligence artificielle. Développeurs, chercheurs, architectes et ingénieurs travaillent pour produire une croissance économique plus durable et plus performante. Ils sont épaulés par des chefs de projet et des consultants. 

Pour ces métiers hautement qualifiés, il faut acquérir les nouvelles compétences pour réussir à imaginer le monde de demain. Il ne suffit pas d’être un technicien, mais l’aspect créatif est tout aussi important. Pour intégrer ce volet de l’économie numérique, il vous faut une formation technique très poussée en mathématiques appliquées, analyse de données et programmation informatique. 

3 – Les métiers de la blockchain

Économie numérique – La blockchain concerne la technologie de stockage et de transmission des informations. Il s’agit donc de métiers qui sont en relation avec les données personnelles et leur protection. Puisque nous arrivons à une société de plus en plus digitalisée, il est logique que les métiers de la sécurité se multiplient. 

Il s’agit de postes techniques qui demandent des compétences solides. De nombreux secteurs sensibles recrutent des personnes qui sont capables d’assurer leur sécurité au quotidien, mais aussi de bâtir des systèmes adaptés à chaque entreprise. C’est la raison pour laquelle les formations visant à former les architectes et les consultants du domaine de la blockchain se multiplient. 

Le secteur bancaire est très demandeur, tout comme les secteurs de la distribution, le médical ou l’énergie, ainsi que tous ceux qui traitent de données sensibles.

Les services du cloud sont présents pour renforcer une activité économique plus dynamique et ont besoin de spécialistes pour protéger leurs données.

4 – Les métiers de la robotique

Économie numérique – Les métiers de la robotique recrutent en masse. Le profil des candidats est très technique. Ce sont les secteurs d’activité de l’automobile et de l’aéronautique qui sont les plus demandeurs, mais ils ne sont pas les seuls. Partout où le robot peut soulager les tâches humaines, la recherche se développe : santé, énergie, industrie, agricole, ferroviaire, pétrochimie, industrie, naval, etc.

À noter que les emplois liés à la robotisation des appareils médicaux et de la robotique chirurgicale sont en plein essor.

L’économie numérique des métiers de la robotique a besoin de concepteurs, mais aussi de pilotes pour ces machines extrêmement sophistiquées et très coûteuses.

5 – Les drones et les objets connectés

Économie numérique – Les drones et les objets connectés touchent à la fois les professionnels et les particuliers. Les drones connaissent une utilisation ludique, mais deviennent aussi de précieux atouts pour les agriculteurs et industriels. De la même façon, les objets connectés permettent de capter, stocker et traiter des données. 

Ces secteurs recrutent des concepteurs, ingénieurs, techniciens, pilotes et commerciaux pour développer cette niche. 

Dans ce secteur de l’économie numérique, il faut aussi compter avec l’armée qui inclut dans ses outils stratégiques des équipements de plus en plus sophistiqués. Les drones et objets connectés sont utilisés pour la surveillance, mais aussi pour l’attaque. Les métiers de la défense et de l’armement requièrent des connaissances techniques de très haut niveau, ainsi qu’un esprit créatif hors pair. Le défi est de toujours devancer et surpasser les innovations technologiques des adversaires, ce qui crée une course sans fin. 

6 – Le community management

Économie numérique – Dans un domaine, très différent, l’économie numérique a besoin de spécialistes de l’information et de la communication qui maîtrisent les réseaux sociaux et sont capables de suivre le rythme de leur évolution. 

Le community management consiste à prendre en main une marque et à la promouvoir, la rendre visible et jouer les animateurs pour créer une synergie autour d’elle. Il est important de développer sa communauté, l’encourager à s’engager, liker et partager, et la faire progresser sans cesse, tout en créant des liens privilégiés entre l’entreprise et ses followers.

Le métier de community manager est récent. Les réseaux sociaux ont explosé il y a peu et il a fallu s’adapter à cette nouvelle économie qui se met en marche. Le responsable du community management n’est pas un technicien, bien qu’il doive connaître les rouages pour comprendre comment faire progresser la société pour laquelle il travaille. 

Il peut travailler au sein d’une grande entreprise ou en tant que freelance ou agence, ce qui lui permet de diversifier ses missions. 

Découvrez le Master en stratégies Digitales de l’ESCEN –> Ici

7 – Les métiers du référencement 

Économie numérique – Les métiers du référencement, qu’il soit naturel ou payant, sont de plus en plus indispensables. N’importe qu’elle entreprise à besoin de personnes qui connaissent tous les aspects d’un site pour qu’il émerge parmi ses concurrents. 

Pour ce métier en mouvance permanente, les entreprises sont prêtes à miser assez gros, car l’enjeu est capital.  

Découvrez les avis de l’ESCEN sur le site de l’étudiant

NEXTU

Rédacteur web & chargé de webmarketing
Next-U Education

Lire plus d'articles
Facebook
Twitter
LinkedIn

Évènements

escen 1 mockup (1)

Sur le même sujet